Au Tchad, la rentrée scolaire, prévue début octobre, approche à grands pas. Et dans ce pays, la scolarisation des filles et adolescentes reste un immense défi: moins d'une fille sur deux passe son baccalauréat. Alors pour tenter de changer les mentalités, l'association « La voix de la femme » a lancé, le 2 septembre, une campagne de sensibilisation pendant un mois. Elle est nommée : « ma fille va à l'école ». L'objectif, sensibiliser les « décideurs » des quartiers de la capitale.