Dans la région de Kanem, située au nord de Ndjamena, en plein désert tchadien, les indicateurs concernant la santé maternelle et infantile sont alarmants. 980 femmes sur 100 000 décèdent pendant l'accouchement et plus de 10% des bébés ne parviennent pas à leur premier anniversaire.

Manque d'hôpitaux et de personnel qualifié, mariages précoces ou encore malnutrition et maladies respiratoires : les raisons de ces décès sont multiples selon les humanitaires. Pour endiguer ce fléau, l'Unicef, appuyé par le Fonds français Muskoka, met en place des programmes, notamment la formation des accoucheuses traditionnelles.

Un reportage d'Aurélie Bazzara-Kibangula.