L'audience de confirmation des charges dans l’affaire Alfred Yekatom et Patrice-Edouard Ngaïssona s’est ouverte jeudi 19 septembre devant la Cour pénale internationale. Au Tchad, deux avocats mandatés par la juridiction avaient recueilli en mars, les témoignages de ceux qu'on appelle les « retournés ». Ce sont des Tchadiens d'origine qui vivaient parfois depuis des générations en RCA et qui ont fui les violences. Alors que sont-ils devenus depuis leur retour en 2014 ?