Il y a dix ans exactement, pendant la tempête Xynthia, la petite station balnéaire de La Faute-sur-Mer, au sud de la Vendée, face à l’océan Atlantique, était submergée par l’eau, causant la mort de 29 personnes piégées dans leur maison. Traumatisé, ce village de 1 000 habitants, avant le drame, n’en compte plus que 600 aujourd’hui.

René Marratier, maire de La Faute au moment du drame, a été reconnu coupable d’homicides involontaires et de mise en danger de la vie d’autrui par le tribunal de Poitiers en 2016. Il compte néanmoins se présenter aux prochaines élections municipales.