Alors que se dessine progressivement le déconfinement, les entreprises risquent de subir encore longtemps les effets de l'arrêt brutal de l'économie causé par l'épidémie de coronavirus. Les travailleurs indépendants sont particulièrement affectés. Le gouvernement les a bien intégrés dans le « fonds de solidarité »  aux entreprises mais la relance est encore loin d'être acquise pour ces entrepreneurs souvent fragiles. L'Association pour le droit à l'initiative économique, l'ADIE, appelle l'État à les aider.

Erratum : contrairement à ce qui est dit dans le reportage, l’ADIE demande non seulement à l’État une prime de redémarrage pour tous les travailleurs indépendants éligibles au fonds de solidarité ; mais elle appelle d’autre part ses partenaires privés et publics à contribuer à des prêts d’honneur pour les entrepreneurs qu’elle accompagne à hauteur de 30 millions d’euros.