On estime qu’ils sont entre 4 000 et 5 000 en France, ces médecins avec un diplôme étranger hors Union européenne, les PADHUE, et dont le statut est très précaire. Alors qu’ils sont aux côtés de leurs collègues français en première ligne dans la lutte contre le coronavirus, les prises de parole et de soutien se multiplient. Il y a urgence à les intégrer dans le système hospitalier et à les payer décemment.  Certains services hospitaliers ne pourraient tout simplement pas fonctionner sans eux.