Les restaurateurs en France sont en grande difficulté financière depuis le début du confinement et doivent se résigner à garder portes closes jusqu'à nouvel ordre et à n'être fixés sur leur sort que fin mai, date à laquelle le gouvernement leur a donné rendez-vous. Si l'aide de l'État à ces établissement sera renforcée, ne pas pouvoir faire tourner son restaurant, ne plus accueillir de clients et ne plus avoir le plaisir de construire de la convivialité autour de sa table est très difficile à vivre pour ces professionnels qui, pour certains, ont décidé de rouvrir en faisant de la vente à emporter ou en livrant bénévolement des repas aux soignants, pour rester en activité.