En Argentine, la mobilisation sur les réseaux sociaux grandit à quelques jours d'une manifestation nationale contre les féminicides, les assassinats de femmes précisément parce que ce sont des femmes. Ce sera le 3 juin, devant le Congrès à Buenos Aires et dans plusieurs villes du pays. Le mouvement «Ni una menos» (« Pas une de moins ») a été lancé par des journalistes, des artistes et des militantes qui reprochent au gouvernement de ne pas en faire assez pour lutter contre les violences envers les femmes.