Au moment où le monde se déconfine, les Palestiniens bloqués à l'étranger ne savent toujours pas quand ils pourront retourner chez eux. Ils n’ont pas pu revenir pendant toute la durée de la pandémie de coronavirus, et l’attente commence à être longue.

Il ne s’agit pas seulement d’une question d’avion, ou de quarantaine. Mais la Cisjordanie, n’ayant pas de contrôle de ses frontières ni d’aéroport, les Palestiniens qui y vivent doivent forcément passer par un pays étranger pour retourner chez eux. La plupart passent par l’aéroport d’Amman, en Jordanie. Mais la Jordanie n’autorise toujours pas l’arrivée de l’étranger des non-résidents.