L’ancien ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini comparaît samedi 23 octobre devant le tribunal de Palerme, en Sicile, pour l'affaire du navire de secours « Open Arms » empêché d'accoster sur l'île de Lampedusa en août 2019.

Lors de cette première audience, après un report le 15 septembre dernier, il devra répondre de l’accusation de séquestration de 147 migrants. Au cours de l’été 2019, alors qu’il était en charge de l’Intérieur dans le premier gouvernement Conte, il avait refusé au navire de sauvetage de l’ONG espagnole Open Arms l'accès à un port italien. Le bateau avait erré près de trois semaines en mer. Une petite vingtaine de parties civiles se sont constituées.