Pour les femmes de Madagascar, la période des règles est maudite. Avoir accès à des toilettes, de l’eau claire ou encore des protections hygiéniques jetables est un luxe dont elles sont pour la très grande majorité privées. Nos reporters ont enquêté sur l’île, où entre la pénurie d’infrastructures de base, le manque d’accès aux biens de première nécessité mais aussi les croyances, tabous et humiliations, l’hygiène menstruelle est un combat pour des millions de femmes. Avec de graves conséquences sur leur émancipation, leur éducation et leur santé.