Chez eux, en Éthiopie, ils n’ont rien. Alors ils partent par centaines, chaque jour, pour une marche de 2 000km vers une terre promise : l’Arabie Saoudite. Oromos en majorité, tigréens ou ahmaras, ces exilés espèrent trouver là-bas un une vie meilleure. Cependant, entre le désert brûlant de Djibouti, les flots tumultueux de la mer Rouge et la violence des milices au Yémen, beaucoup ne survivent pas à ce périple infernal. Nos reporters les ont suivis dans cette épreuve qui révèle le courage des uns, la solidarité des autres, mais aussi ce que la nature humaine peut produire de pire.