Selon le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, des violences à l’égard de personnes homosexuelles ou transgenres sont signalées dans toutes les régions du monde.

Qu’il s’agisse d’agressions physiques ou verbales, de tortures, d’enlèvements ou encore d’assassinats ciblés. Les droits progressent dans certains pays comme au Gabon ou en Inde qui ont dépénalisé l’homosexualité respectivement en 2020 et 2018, mais l’orientation sexuelle reste encore largement taboue au sein des sociétés et le quotidien des personnes homosexuelles et transgenres souvent compliqué. En France, les crimes et délits anti-LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels ou transgenres) ont même bondi de 73% entre 2016 et 2019. Comment faire entendre la voix des personnes LGBT et améliorer durablement leur place au sein de nos sociétés ?  

À l’occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie et de la Conférence mondiale sur la promotion des droits et inclusion des jeunes LGBTI+.

Avec :
Ouissem Belgacem, ancien footballeur, auteur avec Eléonore Gurrey de Adieu ma honte (Fayard) Omar Didi, président du MAG Jeunes LGBT (Mouvement d'Affirmation des Jeunes Lesbiennes, Gays, Bi et Trans) et co-organisateur de la Conférence mondiale sur la promotion des droits et inclusion des jeunes LGBTI+. Un focus avec Yves-Laurent Goma, correspondant RFI au Gabon où la dépénalisation de l’homosexualité avait été votée en juin 2020.
 

Programmation musicale :

► Owi  - Aloïse Sauvage 

► Normal - Eddy de Pretto.