Depuis le 1er juillet 2021, l’allongement du congé paternité est entré en vigueur en France. Les jeunes papas pourront désormais bénéficier d’un congé de 28 jours, soit 14 jours de plus pour s’occuper de leurs nouveau-nés. La France rattrape un peu de son retard sur les champions scandinaves en la matière, alors que plus d’une centaine de pays dans le monde ne sont pas encore dotés d’un congé paternité.

Période importante pour le développement de l’enfant et la consolidation du lien parental, c’est aussi un pas pour plus d’égalité entre hommes et femmes. Comment les pères vont-ils profiter de ce temps supplémentaire avec leurs bébés ? Au-delà du congé paternité, leur rôle est-il en train d’évoluer, avec une meilleure répartition de la « charge mentale » ?

Avec :

- Myriam Chatot, sociologue, post-doctorante à l'Irisso (Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales). A participé à l’étude Familles confinées. Le cours anormal des choses (éditions du Croquant)

- Patrice Bonfy, fondateur du média Le Paternel, un magazine web dédié à la paternité. Co-fondateur de Remixt, plateforme d'accompagnement Diversité & Inclusion pour les entreprises

- Ibrahima Giroux, psychologue, spécialiste de la petite enfance à Unicef Sénégal.

Et un reportage de Raphaëlle Constant auprès de Davy, 40 ans, qui est le papa d'un petit Lény âgé de 11 mois. Dirigeant d'une société d'aéronautique, un travail très prenant, il raconte son congé paternité de 11 jours pris à la naissance de son fils.

Programmation musicale :

► Papa, Hocus Pocus

► Weleli, Afrodelic