Alors que le déconfinement faisait planer l’espoir d’une reprise, les pénuries de main-d’œuvre pèsent sur l’économie de nombreux pays.

Aux États-Unis, un record de 10,3 millions d’emplois vacants a été atteint en septembre 2021. En France, c’est près de la moitié des dirigeants d’entreprises qui peinent à recruter. De l’autre côté de la Manche, le Royaume-Uni subit le départ des travailleurs étrangers entraîné par le Brexit. Hôtellerie, restauration, bâtiment, industrie... Tous les secteurs sont touchés. En cause, des raisons diverses : des démissions en cascade pendant la pandémie, une insuffisance de main-d’œuvre qualifiée, ou encore un manque d’attractivité des métiers. Quelles conséquences sur notre quotidien ? La crise est-elle amenée à durer ? La pandémie a-t-elle transformé les aspirations professionnelles des citoyens ?  

Avec :

  • Christine Erhel, directrice du Centre d’Études de l'Emploi et du Travail au CNAM

  • Vincent Sitz, président de la Commission Emploi Formation du Groupement National des Indépendants Hôtellerie-Restauration et restaurateur à Paris.

Un entretien avec Loubna Anaki, correspondante pour RFI à New York aux États-Unis, où les pénuries de main-d’œuvre atteignent des records entraînant une mobilisation sociale des travailleurs   

Un entretien avec Claire Digiacomi, correspondante pour RFI à Londres, pour évoquer la situation du Royaume-Uni où le Brexit et la crise sanitaire provoquent des pénuries de main-d’œuvre dans de nombreux secteurs.

 

Programmation musicale :

► Ed Maten – Delgres 

► Santé - Stromae.