En France, mais aussi dans plusieurs autres pays occidentaux, de plus en plus de femmes affichent leur corps velu.

Sur les réseaux sociaux, aisselles et jambes poilues sont aujourd’hui rendues visibles par des anonymes ou des célébrités. L’idée de la pilosité féminine affichée n’a jamais semblé aussi populaire. Pourtant, beaucoup de femmes passent encore par la case rasage, elles sont, en effet, 72% en France à s’épiler selon une étude de l’Ifop. La peau lisse semble encore associée à la séduction tandis que le poil apparaîtrait encore viril et non hygiénique. Avoir des poils quand on est une femme est donc encore compliqué et le choix de s’épiler ou non, un sujet de société.  

Avec :

  • Léa Taieb, journaliste co-autrice de Parlons Poil ! Le corps des femmes sous contrôle (Massot Éditions)

  • Juliette Lenrouilly, journaliste co-autrice de Parlons Poil ! Le corps des femmes sous contrôle (Massot Éditions)

  • Christian Bromberger, professeur émérite d'Anthropologie à l'Université d'Aix-Marseille, et auteur de Les sens du poil. Une anthropologie de la pilosité (Éditions Créaphis).

 

Programmation musicale :

► Le poil - Isabelle Ferron

► Standing Next to Me - The Last Shadow Puppets.