Pour les Jeux Olympiques 2024 de Paris, le Village olympique, le Village des médias ainsi que la piscine seront construits en Seine-Saint-Denis, suscitant l’inquiétude des habitants de ce département français, l’un des plus pauvres du pays.

Ce n’est pas la première fois que ces constructions d’infrastructures soulèvent des débats : Brésil, Qatar, Cameroun, Chine ou France : que deviennent ces constructions ? Les compétitions sportives sont-elles compatibles avec le respect de l’urbanisme et des citadins ?

Avec :- Pierre-Olaf Schut, professeur à l’Université Gustave Eiffel, spécialiste des politiques publiques liées au sport- Mathieu Mercuriali, architecte urbaniste et docteur en architecture.

Et un reportage d’Inès Edel-Garcia.

 

En France, on parle des Jeux Olympiques 2024 de Paris or, en réalité, on pourrait presque parler des JO de Seine-Saint-Denis puisque les grands équipements sportifs se concentreront sur ce territoire situé au nord-est de la capitale, et qui figure parmi les plus pauvres du pays. C'est là-bas que seront construits le village olympique, le village des médias et enfin, la piscine olympique, en face du Stade de France. Mais depuis plus d'un an, des citoyens inquiets d'éventuels dégâts collatéraux se réunissent régulièrement au sein du comité de vigilance des JO 2024. Notre reporter Inès Edel-Garcia s'est rendue à l'un de leurs rassemblements en octobre 2019, et elle a notamment rencontré Audrey, habitante de Saint-Denis et membre du comité de vigilance.