La Déclaration universelle des droits de l'homme affirme que l’éducation est un droit humain fondamental pour tous. 

Pourtant, seuls 155 pays garantissent légalement 9 ans d’enseignement gratuit (fin du collège) et 99 pays au moins 12 ans d'enseignement gratuit (fin du secondaire), selon les chiffres de l’UNESCO de 2018. Malgré la volonté politique, de nombreux pays peinent à mettre en place cette gratuité : classes surpeuplées, infrastructures scolaires insuffisantes, pléthore d’enseignants qui travaillent sans être payés.  

Avec :

François Robert, consultant en Éducation et auteur de Bineta et Mamadou - brève chronique des écoles africaines au début de notre siècle (Éditions Ganndal) 

Fatymatou Sow Sarr, proviseure du Lycée public John Fitzgerald Kennedy, lycée de jeunes filles du quartier de Colobane à Dakar (Sénégal).

Et une interview au Ghana par Charlie Dupiot.

Depuis septembre 2017, l'éducation secondaire est gratuite au Ghana. Notre reporter Charlie Dupiot a joint Rita Abamah, qui est enseignante mais aussi responsable chargée de l'éducation des filles (elle est «girl child education officer») au sein du district de Bongo, à l'extrême nord du Ghana, tout près de la frontière avec le Burkina Faso. Dans chaque localité ghanéenne, il existe un poste, financé par le gouvernement, pour une fonctionnaire qui doit identifier et aider les filles déscolarisées dans les communautés. C'est donc le travail de Rita Abamah, qui nous dresse un bilan de la politique de gratuité du secondaire.

En fin d'émission,  la chronique du psychologue Ibrahim Haïdara, Parents, enfants, d'ici et d'ailleurs : Les mariages d'aujourd'hui et de demain.

À télécharger ici

Un rendez-vous hebdomadaire pour aider les parents, Ibrahim Haïdara est psychologue, cabinet de psychologie Psy2A, à Bamako (Mali). 

 

Programmation musicale :

► Alewa - Santrofi (Ghana)

► Mo Solo - Blakkayo, Vergino