Avec le confinement en Europe, le lait en poudre européen s’est retrouvé en surproduction et envahit plus que jamais les marchés ouest-africains. Au Sénégal, le lait en poudre importé est 30% moins cher que celui d'éleveurs. Une concurrence souvent jugée déloyale. Quelles solutions pour aider les éleveurs africains ?

Avec :

- Claire Fages, journaliste au Service Économie de RFI, présentatrice de La Chronique des Matières Premières

  • Bio Goura Soulé, agroéconomiste, assistant technique sur les questions d’élevage, transhumance et pastoralisme pour le compte de la CEDEAO

  • Hindatou Amadou, responsable plaidoyer et genre à l’APESS (Association de promotion Élevage au Sahel et en Savane), et coordinatrice de la campagne « Mon lait est local »

  • Bagoré Bathily, co-fondateur de La laiterie du Berger.