Si l’on s’appuie sur les statistiques officielles, la grande majorité des crimes en France sont perpétrés par des hommes. Ainsi 86 % des meurtres sont commis par des hommes, tout comme la quasi-totalité des viols (99%) ou des vols avec armes (95%), une très grande part des accidents de la route mortels (84 %), sans oublier une population carcérale à 96,3% masculine, liste non exhaustive.

Au-delà des conséquences pour les victimes et la paix sociale, ces comportements asociaux ont aussi un coût pour la société et l’État. Pourtant, cet aspect est rarement pris en compte dans nos politiques publiques. Comment expliquer cette surreprésentation masculine dans les chiffres de la criminalité ? Retrouve-t-on les mêmes statistiques à l’étranger ? Peut-on parler d’un coût financier de la virilité pour la société ?  

Lucile Peytavin, historienne, membre du Laboratoire de l’égalité, association qui œuvre pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Autrice de Le coût de la virilité (Anne Carrière).

Un QR de Sarah Cozzolino, notre correspondante à Rio de Janeiro au Brésil. Un pays dont les indices de violence et de criminalité sont d’un autre niveau.  Si le pays représente 3% de la population mondiale, le Brésil est responsable de 15% des homicides dans le monde. Et là-bas aussi, les hommes sont en grande majorité responsables de ces chiffres. 

En fin d’émission, un reportage de Charlie Dupiot. En France, les femmes représentent seulement 10% des licenciés auprès de la Fédération française de football, même si leur nombre a bondi en 10 ans pour passer de 90 000 en 2010 à 200 000 licenciées en 2020. En Ile-de-France, 95% des utilisateurs des city-stades, sont des hommes. Une initiative portée par une association, «Sine Qua Non FC», vise à encourager la pratique du football par les filles. Elle propose, depuis avril et jusqu'à la fin du mois de juin 2021, des entraînements, deux jours par semaine, sur plusieurs terrains parisiens. Notre reporter nous emmène à un entraînement dans un City Stade du 18ème arrondissement de Paris.  

Programmation musicale :

► J'me la pète - TPM

► Kilometre - Burna Boy