Deliveroo, Uber, Etsy… Si les applications et plateformes en ligne offrent de nouvelles possibilités de consommation, elles ont aussi bouleversé nos manières de travailler et les statuts de l’emploi.

Plus qu’une innovation technique, les plateformes numériques offriraient progrès, autonomie et indépendance à ces travailleurs 2.0. D’autres, au contraire, soulignent la dégradation de leurs conditions de travail. Comment les plateformes ont-elles redéfini les règles du jeu en matière d’emploi ? Qui sont ces nouveaux travailleurs des applis ? Comment améliorer leurs conditions ?

Avec :- Grégoire Leclercq, président de la Fédération des auto-entrepreneurs et co-fondateur de l’Observatoire de l’uberisation- Sophie Bernard, professeure de sociologie à l'Université Paris-Dauphine, chercheure à l’IRISSO, actuellement en délégation au Wiko (Wissenschaftskolleg ou Institut d’étude avancé) à Berlin- Jérôme Pimot, co-fondateur et porte-parole du Collectif de livreurs à vélo parisiens Clap.

Et Anaïs Moutot, correspondante des Échos à San Francisco, pour évoquer le référendum à l’initiative de plateformes numériques sur le statut de leurs travailleurs qui s’est déroulé, le 3 novembre 2020, en Californie.