Vues comme naturelles chez les enfants, admises chez les femmes, les larmes peuvent être mal perçues du côté des hommes.

Dès leur plus jeune âge, les garçons sont invités à retenir leurs larmes par des injonctions culturelles du type “Un garçon, ça ne pleure pas”. Pleurer quand on est un homme remettrait en cause une certaine idée de la masculinité. Pourtant les choses commencent à changer et certains affichent même leurs larmes en public, à l’image de Barack Obama, filmé en pleurs à plusieurs reprises au cours de ses deux mandats. Que nous racontent les larmes des hommes sur leurs émotions ? Pleurent-ils vraiment moins que les femmes ? 

Avec :

Aurélia Blanc, journaliste à Causette et autrice de Tu seras un homme féministe mon fils (Marabout) 

Anne Vincent-Buffault, historienne des sensibilités et autrice de L’Histoire des larmes (Payot) 

Ibrahim Haïdara, psychologue, créateur du cabinet Psy2A  à Bamako (Mali)

Et une interview réalisée par Charlie Dupiot de Sikou Niakaté auteur du documentaire Dans le noir, les hommes pleurent