Jupe trop courte, «crop top», décolleté trop plongeant pour les filles, capuche, ou casquette pour les garçons : qu’est-ce qu’une tenue correcte ? Les femmes sont-elles discriminées et les hommes plus libres de s’habiller comme ils l’entendent ? Faut-il interdire certaines tenues au travail ou à l’école ? Au risque d’une vague de protestations lycéennes sur internet, comme en septembre 2020, en France avec le #lundi14septembre ?

Avec :
Gabrielle Richard, sociologue du genre, chercheuse associée au Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Transformations des pratiques éducatives et des pratiques sociales (LIRTES) de l’Université Paris-Est Créteil et à la Chaire de recherche sur l'homophobie à l’Université du Québec à MontréalYves-Laurent Goma, correspondant de RFI au Gabon. En février 2020, la doyenne de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Omar Bongo à Libreville, Monique Mavoungou Bouyou a invité les chefs de départements à mettre un terme aux « dérives vestimentaires » des étudiants. Une décision déjà appliquée dans l'administration publique gabonaise. Retour sur ces exigences vestimentaires avec notre correspondant à Libreville.
Retrouvez-nous aussi sur Facebook, Twitter et Instagram.