Émission spéciale à l’occasion de cet anniversaire avec Léa-Lisa Westerhoff, en direct de l’Institut français de Berlin.

 

Avec la chute du Mur de Berlin, symbole de la Guerre froide, de la division de l’Europe, c’est donc un formidable espoir qui naît ce 9 novembre 1989. La réalité sera plus difficile, avec 30 ans après, un bilan en demi-teinte. La transition des années 90 a déclenché une forte émigration vers l’Ouest qui prend parfois des allures d’exode. Mais, un phénomène nouveau est en train de s’amorcer : la reconquête de l’Est. Rostock, Potsdam, Leipzig, Dresde... toutes ces villes de l’ex-RDA enregistrent depuis 2017 un solde migratoire positif. On parle de 4 000 arrivées de plus que de départs en 2017 pour l'ensemble des 5 Länder de l'ex All de l'Est.

La vie derrière le mur : la répressionPour se replonger dans l'ambiance de Berlin, à l’époque de la construction du Mur, un extrait du documentaire «De l'autre côté du Mur», réalisé par Cécile Poss de la RTBF avec l'historien Ulrich Pfeil.

Certains gardent un souvenir glaçant du Mur de Berlin. C'est le cas de l'écrivain J.-P. Bouzac -c’est son nom de plume- qui a fait son service militaire à Berlin Ouest dans les années 80. Dans un livre intitulé « Ma guerre froide», il raconte sa rencontre avec le mur, ses passages à Berlin-Est et les relations entre les alliés et les Allemands. Déborah Berlioz l’a rencontré.