La chasse déchaîne les passions dans plusieurs pays d’Europe. Les voix des anti-chasse s’élèvent de plus en plus fort contre le braconnage, et plus généralement contre une pratique en déclin, même si elle reste une activité économique et sociale importante en milieu rural.

Avec près de six millions d'oiseaux tués chaque année, d'après les chiffres les plus récents, l'Italie est le plus mauvais élève du continent européen en matière de chasse illégale. La situation est si dramatique que des brigades conjointes de naturalistes et de carabinieri ont été mises en place pour lutter contre le phénomène. Louis Seiller a suivi les volontaires de la Ligue italienne de protection des oiseaux dans les environs de Rome.

En France, la justice a fini par interdire pour cette année la chasse à la glu, une méthode de capture très cruelle des oiseaux. Une victoire pour les anti-chasse, face à un lobby des chasseurs particulièrement puissant, dans un pays qui compte encore 1 million de licenciés aujourd'hui, même si le chiffre est en baisse.L’Espagne, de son côté, n'est déjà plus un pays de chasse, même si cela reste dans le milieu rural une activité économique et sociale encore importante. Diane Cambon.

Un nouveau rapport à la nature, aux animaux, qui émergeEn Pologne, la loi sur le bien-être animal, votée mi-octobre 2020 par le Sénat, a suscité la colère des agriculteurs du pays, et a bien failli faire exploser la coalition au pouvoir, divisée sur le sujet. Le texte prévoit, entre autres, l’interdiction d’élevage d’animaux pour leurs fourrures, et elle limite aussi l’abattage rituel des animaux, Sarah Bakaloglou.

Un centre unique en Europe pour préparer les médecins de demain, dans le nord de la France  L'épidémie de Covid-19 a remis en lumière la nécessité d'avoir des systèmes de santé performants. Nous vous emmenons visiter le plus grand pôle d’excellence en Europe, dans le domaine de la pédagogie et de la simulation en santé. Depuis 2016, Amiens, dans le nord de la France, accueille le centre SimUSanté. Lise Verbeke.Un livre pour comprendre le basculement de l’opinion publique italienne sur la question des migrants La legge del mare / La loi de la mer : dans ce livre non traduit, la journaliste italienne Annalisa Camilli s'interroge sur le basculement de l'opinion publique italienne vis-à-vis des migrants : en 2015, ils sont considérés comme des malheureux, contraints à fuir leur pays. Aujourd'hui, il sont vus comme des petits malins qui viennent profiter du système d'accueil. Rencontre signée Franceline Beretti.