Troubles psychiques, décrochage, à l’école comme dans les universités européennes, les conséquences de cette crise sanitaire qui dure se font de plus en plus sentir. 

En Italie, la plupart des lycéens ont enfin pu retrouver leurs professeurs et leurs classes, lundi (11 janvier 2021), après des mois d'enseignement à distance ! Car après un premier confinement au printemps et de nouvelles restrictions imposées à l'automne, les élèves italiens ont eu à peine quelques mois de cours en présentiel en 2020. Et aujourd'hui encore, plusieurs régions comme les Marches, la Vénétie ou la Calabre ont décidé de maintenir les cours à distance au moins jusqu’au 31 janvier 2021, par mesure de sécurité. Mais, du côté des ONGs de protection de l'enfance, on s'inquiète. Dans un rapport, l’ONG «Save the Children» tire la sonnette d’alarme, des dizaines de milliers d'élèves ont abandonné l'école, ces derniers mois. Cécile Debarge.  

Les élèves craquent mais les profs aussi! 

Dans les universités en France, la crise est également palpable. Les cours se font à distance depuis fin octobre 2020, une situation de plus en plus difficile à gérer pour les étudiants découragés par cet isolement. Une enquête de l'Observatoire de la vie étudiante révèle ainsi qu'un étudiant sur trois présente des signes de détresse psychologique, liés aux contraintes de cette crise sanitaire. Mais situation compliquée aussi pour les enseignants-chercheurs qui se retrouvent surchargés de travail, frustrés et eux aussi et très seuls devant leurs ordinateurs. Lise Verbeke leur a tendu le micro. 

Une réforme de l’éducation controversée en Espagne 

En Espagne, l'épidémie de Covid-19 qui malmène toujours le pays, n'a pas empêché le gouvernement d'adopter une réforme du système éducatif. Vivement critiquée par l'opposition et par certaines familles, cette nouvelle loi vise à donner plus de moyens au secteur public et plus de mixité sociale notamment dans les établissements privés. Ils sont 30% dans le pays et vont être obligés d'accueillir davantage d'élèves à faibles ressources. Adoptée de justesse en novembre 2020, la loi entrera en vigueur dès lundi prochain (18 janvier), mais la polémique gronde toujours. Diane Cambon. 

Enseignement de la religion trop conservateur en Pologne 

En Pologne aussi, l'enseignement de la religion est en crise, mais dans les écoles publiques. Ces cours dispensés par des membres du clergé ou des laïcs sont financés par l’État, mais avec des professeurs et un programme souvent très conservateur, choisi par l'Église catholique. Ils sont donc de plus en plus critiqués par des parents d'élèves qui appellent à une école laïque. Sarah Bakaloglou.   

En Bosnie-Herzégovine, plus besoin de faire des études pour obtenir un diplôme! 

Pour décrocher un master et même un doctorat, il suffit de payer. Délivrés par des universités privées qui poussent comme des champignons, ces diplômes n'ont aucune valeur mais n'empêche, la promesse d'une équivalence obtenue à l'étranger continue d'alimenter leur succès. Et c'est un nouveau signe de la corruption qui gangrène ce pays des Balkans, Simon Rico. 

La chronique musique de Vincent Theval nous fait découvrir le dernier album de Paul McCartney... conçu et enregistré à 78 ans !