Un candidat de l’extrême droite à la présidentielle portugaise. On n'avait pas vu l’extrême droite au Portugal depuis la chute de la dictature de Salazar en 1974. Mais, en 2019, le chef du parti populiste Chega, André Ventura a obtenu un siège au Parlement. Et le voilà aujourd’hui candidat pour les présidentielles, dont le deuxième tour se tient ce dimanche 24 janvier 2021. Avec 8% d’intentions de vote, il n’effraie pour l’instant personne. Mais, son programme inquiète et, notamment, son insistance à faire de la communauté tzigane un bouc émissaire idéal. Reportage au Portugal signé Marie-Line Darcy.

Vox au Parlement catalan ?

Il y aura bientôt des élections, en février 2021, au Parlement catalan. Et pour la première fois, le parti d’extrême droite Vox pourrait y faire son entrée. La formation qui a obtenu 24 sièges sur 350 au Parlement espagnol, l’an dernier (2020), a fait de la défense de l’Espagne et de la lutte contre l’indépendantisme catalan son fer de lance. À Barcelone, Elise Gazengel

George Soros, un ennemi idéal

Un bouc émissaire, voilà le grand dénominateur commun à tous les partis d’extrême droite en Europe et d’ailleurs. George Soros, financier américain, juif d’origine hongroise, en est l’exemple parfait. En quelques années, il est devenu une cible idéale pour tous les souverainistes. On l’accuse de tous les maux et surtout de favoriser l’immigration. Le Premier ministre populiste hongrois Viktor Orban a créé de toutes pièces cet ennemi monstrueux avec l’aide de conseillers américains… À Budapest, Florence Labruyère nous explique les dessous de cette machination très politique.

La chronique de Courrier International avec Ingrid Therwath

On y découvre que Bruxelles veut avoir une place au Conseil de l’Arctique, que Tesla construit une énorme usine dans le Brandebourg en Allemagne, au mépris de l’environnement, et que la station de ski huppée suisse Saint-Moritz accueille toujours les milliardaires dans ses palaces malgré le Covid.

La chronique musique de Vincent Théval

La sortie musique de la semaine, c’est un album de la mixité signé Stracho Temelkovski, et un morceau «Saudade des Baumettes».