L'Europe épinglée pour avoir vendu des milliers de tonnes de pesticides interdits en Europe à l’étranger. Ils s'appellent Paraquat, Dichloropropène, Cyanamide, ces produits ultra-dangereux bannis en Europe depuis plus de dix ans, pour certains,  s'exportent toujours.

C'est ce que révèle l'enquête de 2 ONG : la britannique Unearthed et la suisse Public Eye. En 2018, les Européens ont ainsi vendu plus de 80 000 tonnes de pesticides interdits à 85 pays étrangers. Jérémie Lanche à Genève.

En Suisse, les électeurs sont appelés à se prononcer sur une question un peu particulière, le 27 septembre 2020 : faut-il renouveler les avions de combat, qui arrivent en fin de carrière dans une dizaine d’années ? Et en Écosse, le Brexit rime avec exit : l’Écosse réclame son indépendance. Des sujets à retrouver avec Sasha Mitchell dans le Courrier International cette semaine.

Après les rentrées scolaires perturbées en Europe, autre domaine particulièrement touché par les restrictions sanitaires liées à l'épidémie de Covid-19 : le monde du spectacle. En Belgique, alors que les salles de théâtre sont restées fermées pendant des mois, dans la capitale bruxelloise, des danseurs ont décidé de proposer un spectacle payant à l’extérieur du théâtre royal flamand. Laxmi Lota.

Mêmes difficultés. En Italie. Les discothèques, qui avaient un temps rouvert, ont dû tirer le rideau mi-août 2020, accusées de provoquer des attroupements sans gestes barrières. Les salles de spectacle, elles, sont toujours soumises à des normes drastiques pour recevoir du public : jauge limitée, distanciation physique et port du masque obligatoire. Alors pour continuer à vivre et créer en dépit des contraintes, une troupe de théâtre de Palerme a eu une idée : organiser son spectacle en plein air dans un parc, en donnant à écouter le texte des acteurs dans des casques audio. Le reportage de Cécile Debarge.

Au menu de la chronique musicale de Vincent Théval, cette semaine, Alles Brennt, extrait du 2ème album «Twist and Doubt» du chanteur allemand Délage.