C’est l’industrie qui a fait de la Grande-Bretagne le moteur de la Révolution industrielle, mais aussi celle qui a donné des cheveux blancs à Margaret Thatcher. Aujourd’hui, les mines de charbon sont en voie de disparition. La toute dernière « deep coal mine », au nord de l’Angleterre, n’est officiellement plus en fonction depuis le 18 décembre 2015. Ouverte en 1965, elle a employé jusqu’à 2 000 personnes. Après plusieurs vagues de licenciement, fin décembre 2015, les derniers 450 mineurs ont finalement perdu leur emploi. Marie Billon. 
Et aussi:

Réfugiés. A la frontière gréco-macédonienne, la situation ne cesse d’empirer pour tous les migrants qui souhaitent rejoindre les pays d’Europe centrale et du Nord. Le camp d’Idomeni a fermé en décembre 2015. Et seuls, les ressortissants syriens, afghans et irakiens peuvent passer désormais. Pour les autres, les migrants économiques, c’est de nouveau le règne des passeurs et des trafiquants. Surtout, le froid qui s'installe fait craindre de nombreux drames humains. Simon Rico s’est rendu à cette frontière, côté grec puis à Gevgelia, en Macédoine.
Les Soldats d'Odin. Passés l’empathie et le mouvement de solidarité pour les réfugiés, l’Europe se referme peu à peu. Les évènements de Cologne ont même renforcé, chez certains Européens, un sentiment de défiance teinté de peur, une crainte alimentée par des groupes et partis politiques. Ainsi en Finlande, où 40 000 réfugiés sont arrivés pour la seule année 2015, les Soldats d’Odin, groupuscule néo nazi, ont organisé des milices dans les rues pour «se protéger». L’initiative provoque la polémique, et certains Finlandais y ont répondu avec humour, Pauline Curtet.

Chronique jeunes. Le célèbre magazine économique américain Forbes vient de publier un classement des jeunes qui comptent en Europe aujourd’hui… et seront nos futurs leaders demain. Eve Minault.
Gabegie. Ce n’est pas la première fois que la Sicile et les régions du sud de l’Italie se font tirer les oreilles par la Commission européenne. Fonds européens attribués et non dépensés, projets complètement fantaisistes, flou autour des appels d’offres, la liste des griefs est longue, et elle vient encore de s’allonger, Cécile Debarge.