Pour permettre à tous les ménages de faire face au confinement total qui a duré du 31 mars au 18 mai 2020, le gouvernement congolais a décidé, entre autres mesures, de prendre en charge les factures d’électricité et de l’eau pour tous les ménages. Mais, les consommateurs ont reçu ces derniers jours des factures de la période concernée et défilent aux guichets de la Société énergie électrique du Congo (2EC) pour les payer. Ils accusent ladite compagnie de fouler au pied la mesure gouvernementale. Mais, la Société 2EC assure que la gratuité sera prise en compte dans les facturations à venir.

La ménagère Laurence Loko est en sueur à l’approche de l’agence où elle doit s’acquitter de la facture bimensuelle mars-avril qu’elle n’attendait pas en réalité parce que pour elle, cette facture devrait être prise en charge par le gouvernement en raison du confinement. Mais, au final, elle a payé quasiment, et avec beaucoup de regrets, le même montant qu’en janvier-février.

« Nous avons payé comme d’habitude. Parce qu’en janvier-février nous avions payé 22 000 Francs CFA et plus et c’est la même chose pour la présente facture. Rien n’a changé. La gratuité est observée nulle part. Rien n’a été fait. Le gouvernement doit respecter la promesse qu’il a faite à la population », déplore Mme Loko.

De son côté Guy-Richard Olaba, abonné pré-paid, ne comprend rien des manœuvres de la société d’énergie. « Je n’ai pas bénéficié de la gratuité. Je me suis rendu à l’agence le 18, jour du déconfinement. Et, quand je suis arrivé les agents m’ont dit que c’était trop tard. Chose que je n’ai pas comprise, pour eux ma gratuité était déjà passée. Ils m’ont dit qu’il fallait passer la valider en plein déconfinement. Ils m’ont dit catégoriquement que je n’en bénéficierai pas. »

Secrétaire exécutif de l’Observatoire congolais des droits des consommateurs, Mermans Babounga, a enregistré plusieurs plaintes des responsables des ménages. « Bon ! C’est quelque chose que nous avons tous constaté. Entre période de facturation et période de consommation ce sont des notions qui sont encore complexes. »

La période facturée ne correspondant pas forcément à la période de consommation, explique pour sa part Cyriac Abdon Mossongo Moudzanga, directeur commercial de la Société énergie électrique du Congo qui est en train de prendre toutes les dispositions nécessaires, afin d’accorder la gratuité dès la prochaine facturation.

« Il n’y a pas d’ambigüité et nous voulons rassurer les clients (consommateurs) qu’ils bénéficieront bel et bien de leur prise en charge par l’Etat. Cependant, cette prise en charge va se faire de manière séquentielle tout simplement parce qu’on ne facture pas toutes les consommations au même moment   », assure M. Mossongo Bondzanga.

Gratuite ou payante la desserte en électricité reste marquée par des délestages et longues coupures observés de jour ou de nuit.