Le tribunal administratif de Cayenne a donc «enjoint à l’État français de prolonger» la concession pour que 85 tonnes d’or soient extraites par cyanuration en circuit fermé pendant douze ans. 15 km2 de forêt amazonienne seraient donc rasés alors qu'Emmanuel Macron organise un One planet summit de la biodiversité, que le code minier français est en cours de révision et que le gouvernement français vient de dévoiler son ambitieuse stratégie nationale des aires protégées. Que s'est-il passé ? 

Invités : 

  • Sébastien Mabile, avocat spécialisé en Droit de l’environnement, vice-président  de la Commission du droit et des politiques environnementales de l’UICN

  • Marine Calmet, avocate, porte-parole de l’association Or de question et fondatrice de l’association Wild legal. 

  • Reportage en Guyane par Igor Strauss.