L'histoire de cet archipel de 500 000 habitants situé à 500 km à l'ouest du Sénégal est ponctuée de famines meurtrières à cause de la sécheresse.

Aujourd'hui, même si le pays importe 80% de son alimentation, plus de la moitié des Cap-Verdiens vivent de l'agriculture. La gestion durable de la moindre goutte d'eau est un savoir national qui peut inspirer de nombreux pays.

Reportage sur l'île de Santiago avec Jacques Tavares, chercheur à l'Institut national de recherches et de développement agraire, responsable de la Direction de la Foresterie et de Génie rural au Ministère de l'Agriculture.

(Rediffusion du 3 mai 2019)