Des familles syriennes s’unissent pour essayer d’obtenir des informations sur leurs proches disparus. Les ONG estiment que 8000 Syriens ont été enlevés - et très probablement assassinés - par le groupe État islamique pendant la période où l’organisation jihadiste contrôlait de vastes territoires.