On ne sait pas exactement combien ils sont, mais ça se compte en millions. Plusieurs millions, peut-être cinq selon les estimations, à avoir dû se mettre au télétravail de manière plus ou moins consentie.

On sait aussi que le confinement a poussé de nombreux citadins, à Paris on parle de 20% de la population à partir vers davantage d'espace, à la campagne ou vers les littoraux, dans leurs maisons de famille ou vers leurs résidences secondaires. Cela fait donc beaucoup de monde qui travaille, plus ou moins facilement, loin du bureau et des grandes villes et qui se dit que ça va peut-être durer et qu'on peut s'organiser pour de bon. Le télétravail signe-t-il l'adieu à la ville ? C'est la question du jour. 

Pour en débattre :- Guy Clua, vice-président de l’Association des Maires Ruraux de France, maire de Saint Laurent et président des Maires Ruraux du Lot et Garonne- Bertrand Gstalder,  président du groupe SeLoger.com, médiaen ligne spécialiste de l’immobilier qui regroupe les sites seloger, logic-immo, bureaux&commerces, belles demeures...- Jean Viard, sociologue, directeur de recherche associé au Cevipof-CNRS. Auteur de nombreux livres, dont « Le triomphe d’une utopie » et « L e Sacre de la terre », aux éditions de l’Aube.