L'envie ou le rejet. C'est peu de dire que les États-Unis provoquent des sentiments contrastés depuis que le pays est une superpuissance. 

On peut débattre à l'infini du modèle américain, mais ce que l'on ne peut pas contester, c'est l'influence à la fois politique, diplomatique, militaire, économique, scientifique et culturelle du pays depuis des décennies. Mais avec un isolement diplomatique grandissant, la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 100 000 morts et des millions de chômeurs et qui n'est pas encore maîtrisée, puis les manifestations après la mort de George Floyd à Minneapolis, l'image du pays est écornée. L'influence américaine est-elle durablement affaiblie ? C'est la question du jour.

Pour en débattre :- Martin Quencez, chercheur et directeur adjoint du German Marshall Fund à Paris, Think tank qui travaille sur les relations transatlantiques- André Kaspi, historien, spécialiste des États-Unis, auteur de nombreux livres, dont "La nation armée, les armes au coeur de la culture américaine", éditions de l'Observatoire.- Pierre Melandri, historien et auteur de nombreux livres, dont "Siècle américain. Une histoire", éd. Perrin.