Il y a quelques jours, à l’Assemblée nationale, le chef d’état-major de l’armée de Terre, Thierry Burkhard, a déclaré aux députés que ses soldats doivent se préparer à des conflits bien plus durs qu'au cours des 20 dernières années. Selon lui, un affrontement majeur constitue désormais une « hypothèse crédible ». Est-ce le retour d’une ligne de front avec de chaque coté des armées régulières qui se disputent le terrain ?

Pour en débattre :- Colonel Michel Goya, ancien colonel de l'armée de Terre, enseignant et essayiste, spécialisé dans l’histoire militaire et l’analyse des conflits- Jean Vincent Brisset, chercheur associé à l’IRIS (Institut de Relations internationales et stratégiques)- Franck Alexandre, spécialiste des questions militaires à RFI