Stigmatisation et punition. C'est ce qui est tombé, en plus de la pandémie de Covid-19, sur l'Organisation mondiale de la Santé. Et cela est venu des États-Unis, premier contributeur financier de l'OMS.

Le président américain Donald Trump a suspendu la contribution de son pays, c'est la punition, et il a mis en cause l'action de l'organisation basée à Genève et l'accusant notamment d'avoir suivi une ligne pro-chinoise de dissimulation de la vérité et d'avoir failli à ses devoirs, voilà pour la stigmatisation. Comment l'OMS gère-t-elle la crise ? C'est la question que nous posons aujourd'hui.

Nos invitées :- Auriane Guilbaud, maîtresse de conférences en Science politique, chercheuse à l’Institut d’Études Européennes de l’Université Paris 8, auteure de Le retour des épidémies (La vie des idées/Puf 2015, avec Philippe Sansonetti)- Marie-Paule Kieny, virologue, ancienne sous-directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé.