L’opération française Barkhane déployée au Sahel a enregistré la mort de cinq militaires en une semaine au Mali. Au total, cela porte à cinquante le nombre de soldats tués depuis l’engagement de la France dans la région en 2013. Ce qui pose la question des limites de l’action française au Sahel.

La menace a évolué, la stratégie doit-elle aussi évoluer ? Faut-il ouvrir le dialogue avec les groupes terroristes comme le proposent les autorités maliennes ? Quelles forces pourraient prendre le relais de Barkhane ? Quid de la Takuba composée d’unités d’élite européennes et qui semble piétiner ? Comment davantage coopérer avec les armées locales ?

Avec notre invitée Niagalé Bagayoko, présidente de l’African security sector network (ASSN).