La situation dans le Tigré suscite de nombreuses interrogations. Dans cette province du nord de l’Éthiopie, le gouvernement fédéral mène depuis près de deux semaines une offensive militaire contre le TPLF, le Front de libération des Peuples du Tigré.

Le conflit inquiète car les Tigréens sont puissants militairement, tandis que l’armée d’Addis-Adeba peut compter sur le soutien de la région Amhara. Dans une zone frontalière avec l’Érythrée, mais également avec le Soudan, le conflit peut-il devenir régional ? Parallèlement à cela, d’autres tensions ethniques éclatent actuellement en Éthiopie : les autorités internationales doivent-elles intervenir pour extraire le pays de la violence ?

Avec Marc Lavergne, directeur de recherche au CNRS, spécialiste du Moyen-Orient et de la Corne de l’Afrique, rattaché à l’Université de Tours.