Malgré les difficultés économiques, une révolution technologique est en cours. De la Corée du Sud aux États-Unis en passant par l’Europe, la 5G devrait bouleverser les habitudes des consommateurs comme celles des industriels. Des millions d’emplois sont en jeu. Et peut-être aussi de nouvelles fractures numériques.

Traditionnellement à ce micro, nous nous attachons à décrire les mécanismes qui sont à l’oeuvre, les problèmes qui ont surgi, les solutions qu’on a trouvées, les déséquilibres auxquels on cherche remède. Mais on s’attarde rarement sur les révolutions technologiques en cours et sur les progrès qu’elles devraient permettre. 

C’est ce qu’on va essayer de faire aujourd’hui en décrivant autant que faire se peut les promesses d’une nouvelle technologie qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais n’en est qu’à ses balbutiements économiques. Cette technologie tient en deux lettres «la 5G».

Alors quelles innovations ? Pour les particuliers et pour l’industrie ? Quels changements ? Quels investissements ? Quels défis pour les entreprises de télécom et pour les gouvernements ? Quel impact sur le monde économique de demain, sur les nouveaux métiers qui pourraient surgir ? Voilà quelques-unes des questions qui seront soulevées dans cette émission et surtout posées aux deux invités réunis par Jean-Pierre Boris.

Carole Manero est consultante Nouvelles technologies à l’IDATE, un think tank européen spécialisé dans l’économie numérique. Elle est en charge, en particulier, des travaux sur la 5G. 

Marc Bourreau est professeur d’Économie à Télécom Paris, titulaire de la Chaire Innovation et Régulation. Il est également co-directeur académique du Centre d’Études sur la Régulation en Europe, le CERRE. Il enseigne à l’École Polytechnique et à Sciences-Po Paris.

La France est quand même très en retard par rapport aux principales puissances économiques la Chine ou les États-Unis. C’est le constat que fait le directeur général France de l’équipementier Ericsson au micro de Bruno Faure, Franck Bouétard.  

Aux États-Unis, la 5G ultra rapide est déjà déployée dans près de 70 villes par les différents opérateurs téléphoniques. Dans les parcs et les zones piétonnes…  Verizon en a aussi installé dans 54 stades et 12 aéroports. Mais comme la zone de réception autour des bornes est assez limitée, la 5G ultra rapide est toujours en cours d’installation, reste qu’elle prend de plus en plus de place dans la vie des Américains… Un reportage signé Thomas Harms.  

En Afrique du Sud, la 5G est déjà une réalité. Plusieurs opérateurs ont lancé leur réseau en 2020, comme les entreprises de téléphonie MTN et Vodacom. L’entreprise chinoise Huawei, qui n’a pas été bannie par le pays, n’est pas en reste : elle s’est alliée avec l’opérateur local Rain. Si le public visé est pour l’instant limité, l’Afrique du Sud entend être à la pointe et développer son réseau 5G afin de pouvoir se lancer pleinement dans la quatrième révolution industrielle tant rêvée. Un reportage de Claire Bargelès.