La relance économique est lancée en Afrique. Les droits de tirage spéciaux mis en place par le FMI prennent effet depuis quelques jours. Mais comment bien utiliser ces centaines de milliards de dollars ? Dans quels secteurs ? Par quels mécanismes ? Pour sa première émission de la saison, Éco d’ici, Éco d’ailleurs s’est délocalisé à la Rencontre des entrepreneurs francophones à l’hippodrome de Longchamp près de Paris et reçoit plusieurs invités prestigieux. 

La Rencontre des Entrepreneurs francophones, le rendez-vous annuel du patronat français organisé par le MEDEF, a été élargi cette année à de très nombreux dirigeants économiques venus d’Afrique. Objectif : renforcer les échanges économiques et les investissements entre pays francophones, et plus particulièrement entre les investisseurs français et les pays du continent africain. Dans le même temps, les grandes organisations internationales multiplient les initiatives pour desserrer l’étau de la dette. Le Fonds monétaire international (FMI) vient d’annoncer le décaissement effectif de 650 milliards de dollars de droits de tirage spéciaux (DTS). Premier bénéficiaire : l’Afrique du sud. Puis le Nigéria, l’Egypte, le Maroc, l’Angola, la RDC. En Afrique de l’ouest, c’est la Côte d’Ivoire qui recevra la part la plus importante avec près d’un milliard de dollars, suivi du Sénégal et du Togo. C’est bien là l’enjeu : permettre la relance de l’Afrique, dans une époque où le monde entier navigue dans un épais brouillard. La crise sanitaire bouleverse les équilibres, il faut donc innover tous azimuths. 

 

Pour en débattre, trois invités : 

  • Serge Ekué, président de la Banque Ouest Africaine de développement (BOAD) nommé en août 2020 à la tête de cette institution commune à 8 pays de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo). 

  • Abdoul Aziz Fall, conseiller spécial du directeur général de la Senelec, la Société nationale d'électricité du Sénégal (près de 3000 salariés et 40 ans d’existence). 

  • Thierry Awesso, PDG de Nioto (nouvelle industrie des oléagineux du Togo), vice-président du conseil national du patronat togolais. 

 

Reportages :

  • Patrick Achi, premier ministre de Côte d’Ivoire, a lancé un appel aux investisseurs, mardi 24 août, à l’ouverture de la Rencontre des entrepreneurs francophones à l’hippodrome de Longchamp près de Paris.

  • Comment utiliser l’argent du FMI en République démocratique du Congo, pays qui pays doit recevoir l'équivalent d'un milliard et demi de dollars? Nicolas Kazadi, ministre des Finances de RDC.

  • L’électricité est l’un des besoins majeurs en Afrique, question clé du développement économique. Au sein de l'espace CEDEAO, la moitié des 370 millions d'habitants n'a pas accès à l'électricité et 40% des besoins ne sont pas couverts. L’organisation a lancé il y a deux ans un plan d'électrification pour améliorer la production et interconnecter les réseaux. Sediko Douka est le commissaire de la CEDEAO en charge de l'Energie et des Mines.
     
    Suivez-nous sur:

Twitter / Facebook