Lundi 11 mai 2020, première journée du déconfinement en France. Déconfinement progressif, mais qui va permettre à de nombreuses activités économiques à l’arrêt, ou réduites, depuis un mois et demi, de reprendre. C’est notamment le cas dans l’industrie, où beaucoup d’usines étaient à l’arrêt. Mais cette reprise suscite presque autant d’espoirs que de craintes, tant les incertitudes sont nombreuses sur le long terme… Par exemple dans cette PME de Cestas, près de Bordeaux, où l’on fabrique des pièces métalliques. Notre envoyé spécial David Baché s’y est rendu.

Conséquence de cette situation, trois questions se posent aux populations concernées comme aux équipes au pouvoir. D’abord, comment concilier la reprise d’une activité économique normale avec le maintien des gestes barrières et de la distanciation sociale ? Deuxième question : quid de la crise économique ? Quelle sera sa nature, son intensité ? Les dizaines de millions de chômeurs américains retrouveront-ils un emploi rapidement ? La consommation européenne va-t-elle repartir au galop ? Enfin dernière question, cette crise fournit-elle une occasion de faire de nos économies des systèmes de production compatibles avec la préservation de la planète ? Toutes ces questions posées par Jean-Pierre Boris aux trois invités que voici : 

  • Paul Jorion, anthropologue et sociologue, s’intéresse beaucoup à l’économie et à la finance. L’un de ses derniers livres, paru aux Éditions Fayard : À quoi bon penser à l’heure du grand collapse.

  • Véronique Riches Flores, économiste indépendante. Son site.

  • Lucas Chancel, co-directeur du Laboratoire sur les inégalités mondiales à l’École d’économie de Paris et également chercheur associé à l’IDDRI, l’Institut du développement durable et des relations internationales. Il enseigne à l’Institut d’Études Politiques. 

Bergame en Italie a été très durement touchée par l’épidémie de coronavirus. Les commerçants souffrent de l’arrêt de leur activité. Et ils ne pourront pas compter sur un tourisme, en berne, pour la relancer rapidement.

Reportage de Pauline Gleize.

Lundi 11 mai 2020, ce sera la première journée de déconfinement en France. De nombreuses activités économiques à l’arrêt vont reprendre, notamment dans l’industrie. Mais, cette reprise suscite presque autant d’espoirs que de craintes, et d'incertitudes. Par exemple, dans cette PME de Cestas, près de Bordeaux, où l’on fabrique des pièces métalliques.

Reportage de David Baché.

En Afrique du Sud, le confinement y a été décrit comme le plus strict au monde avec 70 000 soldats pour le faire respecter. Depuis le 1er mai 2020, le pays se rouvre progressivement. Mais un seul mois de confinement aura suffi, selon le Trésor sud-africain, pour détruire entre 3 et 7 millions d’emplois. Or, depuis la crise de 2008, l’un des principaux piliers de l’économie sud-africaine, le secteur minier périclite. Et la crise actuelle pourrait porter un coup sévère à un autre secteur stratégique, la construction automobile.

Reportage de Noé Hochet-Bodin.

Le pays le plus riche au monde est peut-être l’un des plus inégalitaires. Aux États-Unis, on en est aujourd’hui à plus de 30 millions de chômeurs. Un Américain sur cinq est au chômage. La faim fait son apparition. Et des foules se précipitent vers les banques alimentaires.

Reportage d'Éric de Salve.