À l’heure où la crise énergétique bouleverse les équilibres mondiaux, Éco d’ici Éco d’ailleurs se penche sur une question centrale pour l’avenir de la planète : comment financer la transition écologique, et surtout comment s’assurer de la transparence des engagements pris par les entreprises concernées parfois, malgré elles, par ce processus ?

Des informations fiables et de la sincérité, c’est aussi ce que l’on demande aux banques et aux institutions financières souvent critiquées sur ce point. Sept ans après l’accord de Paris qui l’a fait connaître au grand public, la finance verte (que certains qualifient d’arnaque) est attendue au tournant de la COP 27, dans quelques semaines à Charm El Cheikh (Égypte). 

 

Nos invitées : 

  • Anna Creti, professeure d’Économie à l'Université de Paris Dauphine-PSL, directrice scientifique de la Chaire Économie du Gaz Naturel et de la Chaire Économie du Climat

  • Sandra Rigot, maître de conférences en Sciences économiques à l’Université Sorbonne Paris Nord, chercheur associé à la chaire Énergie et Prospérité. Co-auteur « L’industrie de la Finance » (La Découverte)

  • Maud Caillaux, fondatrice de la néo-banque Green Got.

 

NOTRE REPORTAGE 

La France veut devenir la championne de l'hydrogène décarboné. La cheffe du gouvernement Elisabeth Borne a annoncé un plan ambitieux. Paris souhaite, à l'horizon 2030, produire 6,5 gigawatts d'hydrogène par électrolyse (en fracturant les molécules d'eau avec de l'électricité). La start-up Lhyfe a mis au point sa technologie dans son usine en Vendée (ouest de la France). Elle s'attelle maintenant à l’exploiter au large des côtes. Reportage de Pauline Gleize. 

Écoutez le reportage.