Il peut venir du cœur ou être harangue de vendeurs ambulants dans les rues du Paris d’antan. Mais comment résonne le cri à Tokyo ? Ryoko Sekiguchi, écrivaine et traductrice, convoque les souvenirs de son pays natal, le Japon.

Ryoko Sekiguchi, née à Tokyo en 1970, vit à Paris depuis plus de 20 ans. Auteure de livres en français et en japonais, traductrice et poétesse, elle organise aussi des événements reliant littérature et cuisine. Parmi ses ouvrages aux éditions P.O.L : 961 heures à Beyrouth (2021), Le Club des Gourmets et autres cuisines japonaises (2019), Nagori (2018),La voix sombre (2015). 
Le cri du cœur se traduit en japonais, et c’est vraiment littéral, par : le cœur qui crie. C’est fort, c’est comme si on entendait le cœur crier.   
Tous les épisodes de la série 

La série « Les sons pour le dire » réunit six épisodes d ’« Ecouter le monde », consacrés au vocabulaire sonore en plusieurs langues. Comment traduit-on craquement en yoruba, souffle en persan, murmure en arabe, silence en roumain, fracas en espagnol ou cri en japonais ? Et quelle signification, commune ou différente, portent ces mots dans ces langues ? A l’écoute d’interlocuteurs bilingues, Monica Fantini propose une petite exploration poétique de sons et de sens. 
Les sons pour le dire – Craquement Les sons pour le dire – Souffle                                                                 .    Les sons pour le dire – Cri                                                                               Les sons pour le dire – Murmure Les sons pour le dire – Fracas Les sons pour le dire – Silence
 

Écouter Le monde sur

Apple Podcast

Google Podcast

Spotify