Coquette comme une jeune fille, nature comme on aime, fille du Gosier à jamais, devenue vedette populaire for ever du cinéma hexagonal: En Sol Majeur est heureux de s’offrir une petite conversation avec Firmine Richard, surnommée la star qui s’ignore par Danièle Darrieux.

Il faut dire que la filmographie est jolie et le conte de fées presque parfait. Quelques citrouilles transformées en carrosses, quelques couleuvres ravalées aussi, celle qui incarne à l’écran le rôle de femme de ménage, de bonne maman ou de caissière aura été la première Juliette noire du cinéma français. Les tournages (de Romuald et Juliette à 8 femmes en passant parLa 1ère étoile), le début de vie difficile en Guadeloupe, la place qu’il a fallu se faire dans son pays, la France: Firmine Richard se raconte et raconte tout dans un livre intitulé Ce qui t’est destiné, le courant ne l’emporte pas. Un proverbe créole qui lui va comme un gant.

Les choix musicaux de Firmine Richard

Jocelyne BéroardKé sa lévé

Patrick Saint Éloi Maman kreyol