Recep Tayyip Erdogan se voit en vainqueur du conflit qui a opposé Azerbaïdjanais et Arméniens dans le Haut-Karabakh. Si c’est bien la Russie qui a imposé la paix, la Turquie a obtenu un couloir pour rejoindre l’Azerbaïdjan. Elle met donc un pied dans le Caucase en contrepartie de son soutien militaire aux Azerbaïdjanais.