Fin 2010, au mois de décembre, débutait ce que l’on a appelé les Printemps arabes. Dix ans ont passé sans que l’on ait jamais quitté des yeux cette région secouée comme nulle autre.

Par les révoltes, les guerres en Syrie, au Yémen, les catastrophes comme celle de Beyrouth l’été dernier (2020), les convulsions comme celles que connaît l’Irak, ou encore la résistance palestinienne abandonnée de tout soutien.

L’Analyse internationale du Moyen-Orient s’impose d'elle-même. Région otage d’un jeu international qui la harcèle depuis des siècles, au nom de la foi, au nom de l’ambition des conquérants, au nom du pétrole ou tout simplement au nom des grandes et petites stratégies qui n'ont cessé d’opposer les vieilles puissances. À coté de ces vieilles puissances, les puissances régionales désormais au centre de la mise. Arabie Saoudite, Iran, Turquie : le constat est celui d'une inversion.

Inversion d’un Moyen-Orient devenu proactif échappant aux pesanteurs mondiales tandis que les puissances mondiales sont devenues réactives et sans grand contrôle des situations. Regard renouvelé sur le Moyen-Orient, zone pivot de transit et d’ancrage stratégique, région relativement peu touchée par le coronavirus et où le pouvoir de la rue se fait de plus en plus efficace.

 Invités :- Bertrand Badie, professeur émérite à Sciences Po. L'un des meilleurs experts en Relations internationales. Inter-Socialités. Le monde n'est plus géopolitique (CNRS éditions)- Dominique Vidal, journaliste et historien, spécialiste du Proche-Orient. Antisionisme = Antisémitisme?, paru aux éditions Libertalia. Bertrand Badie et Dominique Vidal ont dirigé L'état du Monde 2021 - Le Moyen-Orient et le monde, aux éditions La Découverte.

 

**** (L'émission du 13 septembre 2020 ne sera pas diffusée, il y aura un match de football à la place).