La chancelière Angela Merkel tire sa révérence. Après 16 ans à la tête de l’Allemagne, la femme la plus puissante du monde, selon le magazine Time laisse un pays prospère et respecté sur la scène internationale. Pour une chancelière appartenant au parti chrétien-conservateur CDU, elle a pris des décisions étonnantes, comme la sortie du nucléaire (après la catastrophe de Fukushima), ou encore l’accueil de presque 1 million de réfugiés en 2015. Angela Merkel est la première femme et la première Allemande de l’Est à avoir accédé à la Chancellerie. Moquée au début de sa carrière pour son «look», elle a su toutefois s’imposer dans un univers masculin avec une rare détermination. Elle a changé le visage du pays, mais aussi celui son parti la CDU, devenue plus centriste. Pour comprendre la chancelière et certains de ses choix politiques, il faut savoir d’où elle vient. Nous nous rendons sur ses traces en Allemagne de l’Est. 

«Angela Merkel, un destin allemand», un Grand reportage d’Achim Lippold. Réalisation : Laurie Plisson.