Au Cambodge, l’urgence économique a depuis longtemps pris le pas sur l’urgence sanitaire suscitée par le Covid-19. Alors que de nombreux pays continuent de se débattre avec la gestion de la pandémie, le royaume du Sud-Est asiatique affiche des chiffres enviables.

Officiellement, seuls 141 cas ont été diagnostiqués depuis le début de la pandémie et aucun décès n’est à déplorer.

Moins enviables en revanche, les dernières estimations de la Banque Asiatique de Développement qui prévoit une récession économique de 5,5% pour 2020 au Cambodge. Une situation sans précédent, alors que le pays sorti de la guerre civile en 1998 enregistre une croissance moyenne de 7,7% depuis 20 ans.

Au Cambodge, le secteur de la microfinance a suivi la trajectoire de cette croissance exponentielle. Au point qu’aujourd’hui, un Cambodgien sur huit a une dette auprès d’une institution de microfinance.

À cause du coronavirus, des dizaines de milliers de personnes sont privées d'activité et certains se demandent désormais comment payer leur loyer ou leur repas. L’inquiétude monte car, dans ce contexte, comment rembourser la dette qu’ils ont contractée ?

 "Cambodge, une vie à crédit(s)", un Grand reportage de Juliette Buchez.

(Rediffusion le 10 août 2020)