Depuis qu’Alassane Ouattara, 78 ans, a annoncé début août 2020 sa candidature à la présidentielle du 31 octobre en Côte d’Ivoire, le climat politique s’est considérablement tendu.

Plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans des violences politiques qui prennent souvent un caractère communautaire. Et des dizaines d’autres ont été arrêtées.Loin des débats d’idée ou des confrontations de programme, la campagne électorale singulière qui s’achève n’a tourné qu’autour de la personne du président sortant, et de la légalité ou de l’illégalité de sa candidature. Une question qui a fédéré l’opposition contre lui. Comment 7 mois après l’annonce de son retrait, en est-on arrivé là ?